LES
TRAITEMENTS

Réalisés par votre rétinologue, Dr. Beata Mazur, au cabinet, les traitements varient selon la pathologie à traiter.

Une salle d'injection équipée de matériel de pointe dont un flux laminaire permet de traiter en toute sécurité les DMLA humides, les œdèmes maculaires.

Le cabinet est également équipé d'un Laser Argon dernière génération pour les traitements par photocoagulation.
 

TRAITEMENTS

Copie%20de%20Traitements_3_edited.jpg
Traitements_Laser_4.png

LES INJECTIONS INTRA-VITRÉENNES
I.V.T.

LES TRAITEMENTS  AU LASER

 

LES INJECTIONS INTRA-VITRÉENNES :
I.V.T.

Votre ophtalmologue vous propose une injection d'un médicament directement à l'intérieur de l’œil pour traiter votre maladie de la macula:

néo-vaisseaux dans le cadre d'une DMLA humide, d'une myopie forte, de polype...

œdème maculaire dans le cadre d'une rétinopathie diabétique, d'une thrombose de veine de la rétine ....

l' IVT: de quoi s'agit-il ?

Il s'agit d'une piqûre qui est réalisée directement dans l’œil à travers la conjonctive et la sclère (blanc de l’œil) dans le vitré (gel remplissant la cavité intra-oculaire en arrière du cristallin).

On introduit une aiguille extrêmement fine qui pénètre dans l’œil anesthésié sans douleur. L'anesthésie est réalisée par l'administration d'un collyre. L’œil ne doit pas être dilaté.

Cette technique ne prend que quelques minutes.


COMMENT VOUS PRÉPARER À L’INTERVENTION ?

Le jour de l’injection, évitez de vous maquiller. Il n’est pas nécessaire d’interrompre un traitement anticoagulant.

Si vous souffrez d'irritation, d'infection ou êtes gêné par des sécrétions des paupières (qui collent au réveil), signalez-le au plus vite à votre ophtalmologue AVANT L'INJECTION.

Considérant la gêne occasionnée, il est préférable de venir accompagné et d'éviter la conduite d'un véhicule.

Diapositive1_edited.jpg
Diapositive1_edited.jpg
Diapositive1_edited.jpg

LES TRAITEMENTS AU LASER:
LA PHOTOCOAGULATION

DE QUOI S'AGIT-il ?

La photocoagulation est une technique par laquelle on produit des cicatrices dans la rétine par moyen d'une brûlure thérapeutique réalisée avec l'application d'un faisceau laser sur ce tissu. La cicatrice résultante permet d'arrêter le développement de certaines maladies rétiniennes.

La photocoagulation est employée pour traiter les lésions ischémiques de la rétine (dues à une diminution de son irrigation sanguine), consécutives soit à une occlusion des vaisseaux (thrombose), soit à une rétinopathie ischémique observée notamment au cours du diabète

La photocoagulation est également utilisée dans le traitement des déchirures rétiniennes et des autres lésions susceptibles de provoquer un décollement de rétine.

Il est nécessaire de dilater la pupille pour la procédure. Elle est réalisée sous anesthésie topique (collyre) et elle ne cause en général pas de douleur. Après la procédure, l’effet éblouissant des faisceaux laser peut durer quelque temps. La vision sera perturbée au niveau de l’œil traité, durant 2 à 3h (vision floue, éblouissement).

20200226_091446.jpg
Diapositive1_edited.jpg
IMG_20190425_100053.jpg